Q1 : Pourriez vous nous parler de vous ?

Gadus Niyonzima de nationalité Burundaise étudiant ingénieur en Tunisie en génie électrique et systèmes embarqués, je suis passionné depuis l’enfance par la robotique, je me spécialise actuellement dans l’électronique appliquée aux drones, je suis le fondateur du projet WOTE qui consiste à effectuer la livraison de matériel médical (Vaccins, poches de sang, anti venin, …) à travers les drones aux zones rurales isolées difficiles à atteindre par les véhicules.

Q2 : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à créer ce projet en Tunisie ?

Tout d’abord, le manque d’infrastructures routières, les routes en mauvais état et le manque d’hôpitaux en Afrique subsaharienne me poussent à vouloir créer ce projet.

Mais la création de ce projet en Tunisie est due à l’écosystème entrepreneurial (incubateur et accélérateur) favorable au développement de projet de type technologique comme le mien.

Sans oublier l’avancée technologique de ce pays sont les raisons qui m’ont motivés à le mettre en place ici.

L’opportunité d’avoir un incubateur dédié (kufanya) aux porteurs de projet comme moi sont aussi les raisons qui m’ont aidé à me lancer dans ce parcours entrepreneurial.

Q3 : Que proposez-vous comme service ou produit ?

Je souhaite mettre sur pied des drones rapides qui effectueront des livraisons médicales comme des poches de sang dans les différents hôpitaux, et cela, dans un temps-record afin de réduire la mortalité infantile au cours de l’accouchement, mais aussi permettre la livraison des échantillons médicaux des laboratoires vers les hôpitaux.

Q4 : En quoi l’incubation au sein de kufanya vous a-t-il été utile

La formation reçue au cours de l’incubation à kufanya m’a permis d’identifier quel était ma clientèle cible à partir d’un business model solide. Mais également de bien développer une meilleure approche commerciale et marketing basé sur la communication souvent digitale.

Q5 : Quelles sont les challenges dont vous faites face au quotidien ?

Les difficultés sont souvent liées aux problèmes de lois et réglementations dans ce secteur des drones qui est très délicat vu les domaines très variés d’applications, mais aussi l’absence des fonds nous ralentit au cours de la fabrication de nos différents drones.

Q6 : Comment voyez-vous votre projet dans 3 ans ?

Dans les 3 prochaines années, nous prévoyons d’élargir notre champ d’action et ainsi implanter le projet WOTE dans 3 pays d’Afrique, afin de participer au développement de l’Afrique

Bonus : comment avez-vous tenu le cap pendant la période de la pandémie du Covid19 ?

La période de confinement était très bénéfique pour nous, car cela nous a permis de pouvoir avancer sur le stade de fabrication du drone, Nous avons aussi eu l’opportunité d’élargir notre réseau en ayant de nouveaux partenaires Cette pandémie a aussi permis de montrer au monde le rôle primordial des drones civil surtout dans le domaine médical à travers la prévention, la sensibilisation contre la propagation du COVID-19

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici