BRUSSELS, BELGIUM – MARCH 04: European Commission President Ursula Von der Leyen, speaks about announcement of a new EU climate deal to the press at the European Commission in Brussels, Belgium on March 4, 2020. Dursun Aydemir / Anadolu Agency

L’Union européenne mobilise 52,5 millions d’euros supplémentaires pour soutenir les programmes nouveaux et en cours dans la région du Sahel et du lac Tchad dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique (EUTF).

La commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen , a déclaré: « La prospérité et la sécurité de l’Union européenne sont étroitement liées à celles du Sahel. Les nouveaux programmes approuvés au titre du Fonds fiduciaire pour l’Afrique, d’un montant de 52,5 millions d’euros, viseront à accroître la résilience, l’emploi et la stabilité dans la région du Sahel et du lac Tchad, tout en contribuant également à la réponse à la pandémie de coronavirus. Avec nos pays partenaires, nous répondons à leurs besoins les plus urgents et fournissons l’assistance nécessaire pour répondre à l’évolution de la situation, en particulier pour les plus vulnérables. »

Au Niger, deux nouveaux programmes dans la région occidentale ont été adoptés. Un programme de 8 millions d’euros contribuera à renforcer la résilience économique de Tillabéry, en répondant notamment aux besoins des jeunes. Le deuxième programme, d’un montant de 7 millions d’euros , favorisera la bonne gestion des ressources naturelles, la biodiversité et la résilience des communautés agro-pastorales.

Au Burkina Faso, un nouveau programme d’un montant de 7 millions d’euros soutiendra le déploiement de plusieurs unités de la gendarmerie nationale pour sécuriser les zones volatiles de la région du Sahel.

Au Tchad, le programme en cours qui progresse bien pour renforcer la résilience et soutenir les communautés locales sera complété par 4,25 millions d’euros supplémentaires .

Dans le nord du Mali, 10 millions d’euros supplémentaires renforceront un programme d’appui à la sécurité et à la gestion des frontières.

Au Mali, un complément de 5 millions d’euros permettra un impact rapide et des actions de développement pour renforcer la confiance entre les forces de sécurité intérieure et les populations proches des pôles de développement et de gouvernance sécurisés.

En Guinée, le nouveau programme RESIGUI, d’une valeur de 8 millions d’euros , contribuera à stabiliser l’état alimentaire et nutritionnel de 20000 ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire pendant la période de soudure et de soudure, une situation exacerbée par la crise des coronavirus.

Au Sénégal, plus de 3,26 millions d’ euros du programme budgétaire de soutien à la gestion des migrations, au retour et à la réintégration et à la contribution de la diaspora, sont réorientés pour soutenir les efforts sénégalais de lutte contre la crise des coronavirus. Il soutiendra également les activités de sensibilisation aux coronavirus et aidera environ 80 micro, petites et moyennes entreprises à adapter leur modèle économique pour faire face à la crise.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici