Le président tchadien, Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis trente ans et partenaire-clé des Occidentaux contre les djihadistes au Sahel, est mort, hier mardi 20 avril, après avoir été blessé au combat, a annoncé le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad.

A peine le décès annoncé du président, un conseil militaire de transition de quinze généraux a pris le pouvoir pour une durée de 18 mois avant la tenue « d’élection libre et démocratique ». Le fils d’Idriss Déby, le général Mahamat Idriss Déby est à la tête du conseil.

Le fils du défunt président né en 1983,est surnommé Mahamat Kaka, parce qu’il a été élevé par sa grand-mère. Kaka veut dire grand-mère dans l’arabe local tchadien.

Patron de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), Mahamat Idriss Déby Itno, est reconnu pour être un vaillant et intrépide soldat. Avec les autres trompes de l’armée tchadienne, il mène une guerre sans merci contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT).

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici