Le conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé mercredi un prêt d’environ 116 millions de dollars au gouvernement tanzanien pour moderniser un corridor routier de 160 km Mnivata-Newala-Masasi dans le sud du pays.

Le prêt de la Banque représente 98,71 % du coût du projet ; le gouvernement tanzanien fournira les 1,29% restants du financement.

Le projet mettra à niveau la chaussée, y compris le pont Mwiti de 84 mètres, aux normes bitumineuses. Les travaux comportent également des volets sociaux, notamment la fourniture d’eau potable, d’infrastructures éducatives et médicales, la mise en place d’unités de transformation de noix de cajou et l’extension de la formation entrepreneuriale aux femmes et aux jeunes.

La modernisation devrait ouvrir les zones rurales de la région et améliorer le corridor de développement de Mtwara, qui relie le port de Mtwara et le port de Mbamba Bay sur le lac Nyasa. Les exportateurs, les importateurs, les petits commerçants transfrontaliers, les agriculteurs et les transporteurs devraient tous en bénéficier.

« L’isolement périodique d’une population aussi importante aggrave la vulnérabilité et compromet l’inclusion sociale. L’amélioration de la connectivité routière renforcerait donc la résilience de la population et élargirait les possibilités de subsistance dans le corridor de développement de Mtwara et les districts environnants », a déclaré la directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’Est, Nnenna Nwabufo.

Dans l’ensemble, le projet de cinq ans améliorera la mobilité et l’accessibilité d’environ 1,1 million de personnes dans les districts de Mtwara, Tandahimba, Newala et Masasi et facilitera l’intégration avec le Mozambique, le Malawi et la Zambie voisins.  

Actuellement, les districts de Tandahimba et Newala, avec une population combinée estimée à 509 000 personnes, sont pour la plupart coupés, tandis que la connexion avec la zone portuaire de Mtwara pour les fournitures essentielles est sévèrement limitée pendant les saisons des pluies en raison de l’état de la route.

Le projet fera progresser le plan de développement quinquennal actuel de la Tanzanie (2021-2026) et s’aligne sur le document de stratégie pays du Groupe de la Banque (2021-2025) qui met l’accent sur des infrastructures durables pour une économie compétitive et un environnement commercial amélioré du secteur privé pour la création d’emplois, comme ainsi que deux priorités stratégiques High-5 : Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des Africains.

Au 30 juin 2021, le portefeuille actif du Groupe de la Banque en Tanzanie comprenait 22 opérations (19 publiques et 3 privées) avec un engagement total d’environ 2,4 milliards de dollars.

Source: La Banque africaine de développement

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici