En Tanzanie, le gouvernement a décidé de supprimer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les smartphones, afin d’accroître l’accès des populations à internet. La décision a été prise jeudi 10 juin, lors de la présentation de la proposition de budget pour 2021-2022 à Dodoma.

C’était lors de la présentation de la proposition de budget pour l’exercice 2021/22 à Dodoma, que Mwigulu Nchemba, le ministre des Finances et du Plan, a dévoilé cette proposition au Parlement. Il l’a justifié par l’importance acquise par Internet et son rôle indispensable dans le développement humain et socio-économique.

“Je propose de supprimer la taxe sur la valeur ajoutée sur les smartphones, et les modems pour encourager l’utilisation des services de télécommunications afin d’atteindre l’objectif de 80% d’internautes d’ici 2025 contre 46% actuellement”, a déclaré le Dr Mwigulu Nchemba.

La suppression de la TVA sur les smartphones, tablettes et modems est une décision dont se languissent  les opérateurs télécoms. Le 9 juin, à la veille de la présentation de la proposition de budget pour l’exercice 2021/2022, Hisham  Hendi, le président-directeur général de Vodacom Tanzanie, dénonçait déjà les taxes sur les smartphones. Il déclarait que « si le gouvernement est en mesure de réduire cela ou de le supprimer complètement, cela aidera davantage de clients à acheter des smartphones, ce qui signifie que davantage de personnes pourront avoir accès aux données. Si nous parvenons à démêler ces points essentiels pour l’industrie et pour le consommateur, je pense que l’avenir sera certainement positif pour notre industrie ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici