En Tanzanie, dans l’archipel de Zanzibar, à la veille des élections générales, la police a utilisé des balles réelles lors d’affrontements pour disperser les manifestants.

Sur l’île de Zanzibar, la police a tiré des grenades lacrymogènes et ouvert le feu à balles réelles à Garagara, fief de l’opposition, a constaté une journaliste de l’AFP.

En effet, les forces de sécurité ont commencé à voter de manière anticipée mardi, un jour avant les électeurs tanzaniens qui élisent mercredi leurs président et députés. Ce qui constitue un stratagème de fraude selon l’opposition.

Trois personnes ont été tuées par balles par la police a affirmé mardi le principal parti d’opposition.

«Des informations vérifiées en provenance de Pemba (Zanzibar) indiquent que trois citoyens ont été tués par la police qui a employé des balles réelles», indique l’ACT-Wazalendo (Alliance pour le Changement et la Transparence – Patriotes) dans un communiqué.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici