Les habitants sont pris au piège depuis fin juillet entre les crues du Nil à l’Est et les fortes pluies à l’Ouest. Les autorités locales ont imposé un état d’urgence de trois mois et mobilisé l’armée alors que la montée des eaux a déjà tué une centaine de personnes, détruits plus de 100 000 maisons et fait plus d’un demi-million de déplacés.

Au Soudan, les inondations ont fait plus de 500 000 personnes déplacées.

Depuis la fin du mois de juillet, ce sont les crues du Nil et les fortes pluies à l’Ouest qui rythment le quotidien des soudanais. Entraînant la mort d’une centaine de personnes et plus de 100 000 maisons ont été détruites.

« Jamais les inondations n’avaient touché la ville royale de Bajrawiya qui se trouve à 500 m du Nil », a indiqué Marc Maillot, alors que le Soudan a déclaré ce samedi l’état d’urgence sur tout le territoire. « La situation est actuellement sous contrôle, mais si le niveau du Nil continue de monter, les mesures prises pourraient ne pas suffire. »

Pour ce faire, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés s’est associe aux Émirats arabes unis pour venir en aide aux victimes et ont envoyé 100 tonnes de matériel de secours.

Après avoir déclaré un état d’urgence de trois mois, les autorités locales ont décidé de mobiliser l’armée afin de venir en aide aux habitants pris au piège.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici