La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a déclaré mercredi qu’elle allait établir une base temporaire de maintien de la paix dans le comté de Lobonok, dans la région de l’Equatoria-Central.

L’ONU a décidé d’établir une nouvelle base de maintien de la paix au Soudan du Sud. Et ce suite à une recrudescence des attaques armées contre les civils et les convois humanitaires dans la région, a indiqué la MINUSS dans un communiqué.

Cette montée de la violence fait suite à l’assassinat de six gardes du corps du vice-président James Wani Igga dans le comté de Lobonok le mois dernier et revendiqué par le Front national du salut (NAS).

“Pour contribuer à prévenir de nouvelles violences, nous avons déployé des troupes à Lobonok ce matin pour y installer une base d’opération temporaire”, a précisé la MINUSS.

“Cela nous permettra d’assurer une présence protectrice dans la région”, a souligné la Mission.

La MINUSS a ajouté que ces derniers jours, des convois humanitaires avaient été la cible de plusieurs attaques menées avec des engins explosifs dissimulés le long de la route Djouba-Yei, et que des personnes avaient été tuées et des camions pillés et incendiés.

David Shearer, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, a déclaré que l’ONU était profondément troublée par l’augmentation des agressions violentes contre les civils ainsi que contre les humanitaires qui apportaient une aide vitale aux personnes dans le besoin.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici