C’est l’estimation qui a été faite par le Gouvernement lors de la commémoration du premier anniversaire de l’incendie de la Société nationale de raffinage (Sonara), l’unique raffinerie du pays.

En effet, le 31 mai 2020, le ministre de l’Eau et l’Énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, a donné sur les antennes de la radio publique CRTV, quelques informations relatives au projet de réhabilitation de l’infrastructure sinistrée.

« À ce jour, je peux vous dire qu’une étude sommaire nous a déjà édifiés sur les différentes options de réhabilitation de cette structure. Par ailleurs, les premières évaluations du coût des travaux les situeraient autour de 250 milliards de FCFA et plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt à conduire ces travaux. », déclarait le ministre.

Cependant le démarrage desdits travaux reste tributaire de la disposition des moyens financiers que les pouvoirs publics comptent mobiliser à travers les assurances et d’autres mécanismes de financement.

Par ailleurs, des investisseurs étrangers ont également exprimé leur volonté de participer à la reconstruction de la SONARA à l’instar du géant pétro-gazier russe Lukoil.

Qui est la SONARA?

C’est une entreprise publique camerounaise de raffinage du pétrole, constituée en 1976. Avec une capacité de production est de 2,1 millions de tonnes de barils de pétrole par an. Elle siège à Limbé, dans la région du Sud-Ouest du pays.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici