Sendbox, la plate-forme de traitement des commandes de commerce électronique basée au Nigeria pour les commerçants en Afrique, a levé 1,8 million de dollars dans le cadre d’un tour de table pour étendre les opérations de l’entreprise dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, renforcer le développement de sa gamme de produits et embaucher de nouveaux talents.

Les investisseurs de ce cycle incluent 4DX Ventures, Enza Capital, FJLabs et Golden Palm Investments. Avec la participation de Flexport et YC Combinator dans le cadre de sa cohorte d’hiver 2021.

L’investissement total de Sendbox a maintenant atteint 2 millions de dollars à la suite d’un tour de pré-amorçage de Microtraction et 4DX Ventures en 2018, selon TechCrunch.

À propos de Sendbox :

La société, qui a été fondée en 2018, offre aux petits commerçants vendant sur des plateformes de commerce électronique et de médias sociaux un accès abordable aux options d’expédition locales et mondiales.

Sendbox fournit un emplacement unique pour gérer les livraisons locales et les expéditions internationales vers l’UE, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada accessible aux utilisateurs iOS et Android, via son application Web, sur WhatsApp, Facebook, Instagram et d’autres plateformes de commerce électronique, et via des API de développeur.

La société fournit également une solution aux commerçants qui ne disposent pas du volume énorme nécessaire pour bénéficier de tarifs de livraison inférieurs grâce à sa plate-forme de gestion des livraisons, qui combine des prestataires logistiques et permet le suivi.

La société affirme que sa prochaine étape de développement se concentrera sur la finance et les paiements, suivis par l’intégration du commerce électronique et des marchés à travers l’Afrique de l’Ouest et au-delà.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici