Les relations entre le Rwanda et la France semble s’améliorer. En effet,  le Conseil des ministres rwandais a approuvé la proposition de nomination d’Antoine Anfré comme ambassadeur de France au Rwanda.

Alors que Paris n’avait plus d’ambassadeur à Kigali, le Conseil des ministres rwandais a validé l’accréditation du diplomate proposé par Paris : Antoine Anfré, un bon connaisseur du continent.

Nouveau représentant de la France à Kigali, Antoine Anfré, 58 ans, est un familier des dossiers africains. Ancien ambassadeur de France au Niger, il connaît aussi la région des Grands Lacs et particulièrement le Rwanda. Il a été premier secrétaire de l’ambassadeur de France à Kampala entre 1987 et 1991, juste après la prise de pouvoir de l’Ougandais Yoweri Museveni, à l’époque soutenu militairement par le Rwandais Paul Kagame et ses hommes.

Ce diplomate français de 58 ans est donc en Ouganda au moment de la création du Front patriotique rwandais, aujourd’hui au pouvoir à Kigali. Son nom apparaît même dans le rapport Duclert, du nom du responsable de la commission d’historiens mandatée par Emmanuel Macron pour travailler sur le rôle de la France pendant et avant le génocide. Un rapport qui établit « la responsabilité lourde et écrasante de la France » dans le génocide des Tutsis en 1994.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici