Le volcan Nyiragongo, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), est entré en éruption samedi soir, poussant de nombreux habitants paniqués à fuir vers le Rwanda voisin. L’ordre d’évacuer Goma a été donné

Une coulée de lave a atteint la lisière de la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), après l’éruption soudaine samedi soir du volcan Nyiragongo surplombant la ville, provoquant la fuite en masse et dans la panique des habitants.

Le volcan depuis l’île Tchegera, sur le lac Kivu.

« Le ciel est devenu rouge. Il y a une odeur de soufre. Au loin, on observe des flammes géantes sortir de la montagne. Mais il n’y a pas de tremblement de terre », a déclaré une habitante de Goma au téléphone, Carine Mbala.

Dans une adresse enregistrée à la population et diffusée sur les radios locales et les réseaux sociaux, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a « confirmé l’éruption du volcan Nyiragongo depuis ce 22 mai vers 19 h 00 locales », a déclaré le général Constant Ndima, appelant au « calme ». Un peu plus tard, le gouvernement a ordonné samedi soir l’évacuation de Goma.

Le président congolais Félix Tshisekedi a par ailleurs annoncé avoir “décidé d’interrompre son séjour en Europe pour rentrer dès ce dimanche au pays afin de superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées” par l’éruption.

La précédente éruption majeure du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus de cent personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie est de Goma, y compris la moitié de la piste de l’aéroport.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici