En début de semaine, le gouvernement de Donald Trump avait décidé de fermer le consulat de Chine à Houston (Texas), car le pays soupçonnait la Chine «d’espionnage».

Ainsi, par réciprocité, le gouvernement chinois a ordonné ce vendredi 24 juillet la fermeture du consulat américain dans la ville de Chengdu (sud-ouest), trois jours après la décision de Washington de fermer le consulat de Chine à Houston.

D’après le ministère chinois des Affaires étrangères, cette décision constitue «une réponse légitime et nécessaire aux mesures déraisonnables des États-Unis».

Par ailleurs, la Chine accuse le personnel de Chengdu de se mêler de ses affaires internes.

Il faut noter que les tensions montent entre les États-Unis et la Chine sur plusieurs questions clés. À savoir la pandémie de coronavirus, ainsi que de l’imposition par la Chine d’une nouvelle loi de sécurité controversée à Hong Kong.

Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo a déclaré que la décision américaine avait été prise parce que la Chine “volait” la propriété intellectuelle.

“Aujourd’hui, la Chine est de plus en plus autoritaire chez elle, et plus agressive dans son hostilité à la liberté partout ailleurs”, a déclaré M. Pompeo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici