(WASHINGTON, 8 juillet 2020) Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé le mercredi 08 juin 2020 un financement de 100 millions de dollars, composé à part égale d’un crédit et d’un don de l’Association internationale de développement (IDA). Ces fonds visent à aider le Niger à déployer un programme ambitieux de modernisation de l’économie et améliorer l’accès aux services essentiels en s’appuyant sur les infrastructures et les services numériques.

« La transformation numérique pourrait accélérer le taux de croissance de l’Afrique de pratiquement 2 % par an tout en faisant reculer la pauvreté d’environ 1 %. Et ces gains pourraient être multipliés par deux à condition d’être conjugués à des investissements dans le capital humain, souligne Joelle Dehasse, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le NigerDans le cas du Niger, cette initiative contribuera à déployer des infrastructures numériques plus résilientes et à susciter des innovations pour développer l’accès des citoyens à des services sociaux essentiels tout en améliorant leur bien-être, y compris dans les régions les plus pauvres et les plus fragiles. »

Il faut noter que malgré la présence de plusieurs opérateurs de réseaux mobiles, le pays possède l’une des plus faibles couvertures téléphoniques d’Afrique, faute d’infrastructures numériques suffisamment développées.

Aussi, la moitié environ des habitants n’ont pas accès au haut débit mobile et une fracture béante sépare les zones urbaines des zones rurales, où vit la majorité de la population.

À cet effet un projet avait été levé pour digitaliser le pays. Il s’agit du projet Villages intelligents pour la croissance et l’inclusion numérique dans les zones rurales .

Il vise améliorer l’accès aux services de téléphonie et de haut débit mobiles en milieu rural et, parallèlement, apporter des services financiers dématérialisés dans certaines régions mal desservies du Niger.

À propos de l’Association internationale de développement (IDA):

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à taux faible ou nul pour financer des projets et des programmes de nature à stimuler la croissance économique, réduire la pauvreté et améliorer la vie des plus démunis. 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici