Après une production record en 2019, la production industrielle d’or au Mali passera en dessous de la barre des 60 tonnes. Selon le ministère des Mines cette situation s’explique par les mauvaises performances anticipées sur plusieurs grandes mines.

En effet le quatrième producteur d’Afrique en 2018, connaitra une baisse de 8,3 % en 2020 de sa production aurifère. D’après le ministère des Mines Elle passera de 65,1 tonnes (2019) à 59,8 tonnes cette année (2020).

À Sadiola par exemple, une opération gérée par AngloGold Ashanti, l’épuisement des réserves devrait entrainer une chute de la production à 832 kg (contre 4,6 tonnes en 2019). Les rendements des opérations Morila (Barrick) et Finkolo (Resolute) devraient également baisser, passant respectivement de 3,5 tonnes à 1,9 tonne et 6,6 tonnes à 440 kg.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici