La Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud a jugé que l’ancien président Jacob Zuma était coupable d’outrage au tribunal pour ne pas avoir comparu lors d’une enquête sur la corruption plus tôt cette année, et a ordonné qu’il soit emprisonné pendant 15 mois.

Zuma n’a pas comparu à l’enquête menée par le juge en chef adjoint, Raymond Zondo, en février. L’enquête examine les allégations de corruption de haut niveau pendant la période au pouvoir de Zuma de 2009 à 2018. Il nie avoir commis des actes répréhensibles et n’a jusqu’à présent pas coopéré.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici