• Tsingshan Group Holdings, une société cotée au Fortune 500, est sur le point de construire une usine sidérurgique de classe mondiale qui sera également équipée de fours ferrochromes.

  • D’un coût d’investissement de 1 milliard de dollars, le projet permettra de générer un chiffre d’affaires annuel de 1,5 milliard de dollars provenant de l’usine de traitement et de la mine de minerai de fer à partir de l’année prochaine. Par ailleurs cette aciérie aura une capacité de 1,2 million de tonnes par an, e emploiera entre 4 000 et 5 000 personnes dans toutes les chaînes de valeur.

  • Composition de l’aciérie : Elle sera équipée d’une usine de charbon et d’acier de 1,5 km sur 600 mètres, d’une mine de minerai de fer et d’une usine de ferrochrome.

  • Le projet, qui a failli échouer par les fonctionnaires du G40 en 2014, car une personnalité puissante aurait exigé une participation de 60 % dans l’investissement de 10 milliards de dollars que Tsingshan avait réservé au Zimbabwe, intervient à un moment où l’économie du pays est en plein rebond.

  • À l’époque, le groupe Tsingshan, dont le chiffre d’affaires annuel en 2018, selon Forbes dépassait 28 milliards de dollars américains, a emmené son argent en Indonésie et n’est revenu au Zimbabwe qu’après la naissance de la Deuxième République sous le régime du président Mnangagwa.

À propos Tsingshan Group Holdings : Fondée en 1992, Tsingshan Holding Group est une entreprise chinoise spécialisée dans la fabrication de nickel et d’acier inoxydable. Elle emploie environ 40 000 personnes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici