Au Togo, le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, a procédé à l’inauguration de la première Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA).

D’une superficie de 400 hectares, ce chef-d’œuvre a été mis en place par Arise IIP (dans le cadre d’un partenariat inspiré du modèle gabonais Nkok) et aura pour principal objectif de booster l’économie du pays. En effet, alimentée à 90% par des énergies renouvelables, cette zone industrielle intégrée va favoriser la transformation locale des matières premières notamment agricoles destinées à l’exportation, comme le coton, la noix de cajou, le soja.

« La PIA témoigne une fois de plus de l’engagement du Togo pour l’industrialisation. Malgré le contexte difficile lié à la pandémie, le projet a démarré dans les temps. Il a été livré rapidement et est désormais opérationnel. La plateforme capitalisera sur les ressources naturelles abondantes de notre pays. Elle garantira que le Togo obtienne une meilleure part de la valeur ajoutée grâce au développement de l’industrie locale pour une croissance inclusive et créatrice d’emplois. Ce projet n’est qu’un exemple de ce qui peut être réalisé au Togo engagé dans une stratégie de développement solide combinant politique publique, investissements privés et soutien des bailleurs internationaux. » a déclaré le Chef de l’État.

« Le succès de cette plateforme industrielle illustre un partenariat réussi avec la République togolaise, laquelle a mis en place le cadre réglementaire nécessaire pour promouvoir l’industrialisation. Très peu de pays parviennent à transformer une vision en réalité, comme ici. Fin 2023, plus aucune balle de coton togolais ne sera exportée sans avoir été préalablement transformée, et la valeur des exportations textiles du Togo sera multipliée par 12 d’ici 2025, pour atteindre un milliard de dollars. Dans le domaine industriel, 600 motos électriques seront produites quotidiennement sur le site de la PIA dès le second semestre 2022, et une usine de recyclage sera également installée. », a estimé Gagan Gupta, PDG d’ARISE IIP, le développeur du projet PIA.

Si 35 000 emplois directs doivent être créés au cours des 04 prochaines années, la PIA voit plus grand, et envisage de porter le nombre d’emplois total à plusieurs millions d’ici 2030, rapporte un média local, TogoFirst.   

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici