D’après le média d’information économique Nikkei Asian Review, le Japon fera un investissement de 14 milliards $ dans la production de gaz naturel liquéfié au Mozambique. Et ce avec pour objectif une production annuelle d’environ 12 millions de tonnes de GNL, à partir de 2024. 

Pour ce faire, plusieurs prêteurs entreront en jeu pour la réalisation de ce projet gigantesque. À savoir le secteur privé japonais(MUFG Bank, Mizuho Bank, Sumitomo Mitsui Banking et Sumitomo Mitsui Trust Bank) , la Banque Africaine de Développement et la Japan Bank for International Cooperation (société publique qui participe à hauteur de 3 milliards $ en prêts).

lire aussi: Mozambique: Total décroche un financement de 14,4 milliards de dollars pour son projet de gaz naturel liquéfié (GNL)

Il faut noter que le Japon, en terme de ressources énergetiques est très dépendant des pays qui en possèdent. Il est donc obligé de se lancer dans les importations de ces ressources pour couvrir son grand besoin en énergie. En 2016 le pays du soleil levant était le plus grand importateur de gaz au monde.

Un investissement très stratégique de la part des japonais car ces derniers savent bien que le Mozambique, devient de plus en plus un eldorado gazier.

Le pays représente la 9ième réserve mondiale de gaz.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici