Après avoir annoncé l’annulation des arriérés du Soudan auprès du Fonds monétaire international (FMI), le conseil d’administration du fonds a approuvé un financement à hauteur de 2.4 milliards $ au pays dans le but de soutenir la mise en œuvre par les autorités de leur ambitieux programme de réformes et à catalyser le financement concessionnel des donateurs.

« Le Soudan a atteint le point de décision PPTE étant donné l’engagement soutenu des autorités en faveur des réformes dans un environnement politique, économique et sécuritaire extrêmement difficile. La deuxième revue du programme contrôlé par le personnel (SMP), qui a été approuvée par la direction et entérinée par le Conseil comme répondant aux normes de conditionnalité de la tranche de crédit supérieure, a été achevée et les autorités ont mis en œuvre l’action préalable pour le nouveau 39- mois accord de facilité élargie de crédit (FEC). Le ferme engagement politique des autorités a contribué à renforcer les finances publiques tout en canalisant l’aide vers les plus vulnérables ; réduire les distorsions en passant à un système de taux de change déterminé par le marché ; et améliorer la gouvernance.”, a commenté Kristalina Georgieva, la directrice générale et la présidente par intérim du fonds.

« La demande d’assistance intérimaire du Soudan au titre de l’Initiative PPTE sur le service de la dette due au Fonds a été approuvée. Les progrès réalisés pour obtenir des engagements d’autres créanciers à accorder un allégement de la dette dans le contexte de l’Initiative PPTE sont les bienvenus étant donné la nécessité d’un partage équitable de la charge entre tous les créanciers. La couverture et le contenu des déclencheurs flottants du point d’achèvement PPTE, qui se concentrent sur la croissance et le climat des affaires, la gestion des finances publiques, la mobilisation des recettes intérieures, la gestion de la dette, la gouvernance, la protection sociale et les statistiques, sont appropriés.”, poursuit-elle.

Pour rappel, la France avait approuvé un financement de 1.5 milliard USD au Soudan pour solder ses arriérés avec le FMI.

Lire l’article ici

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici