Le gouvernement tanzanien a officiellement demandé un prêt de 571 millions de dollars (environ 1 300 milliards de TSh) au Fonds monétaire international (FMI) pour aider à relever les défis économiques de la pandémie de Covid-19.

Le ministre des Finances du pays, Mwigulu Nchemba, a confirmé hier au Citizen que la demande avait été déposée, promettant d’en publier un compte rendu détaillé plus tard.

« Nous avons soumis la demande dans les délais impartis. Mais je fournirai des informations détaillées dans un proche avenir », a-t-il déclaré à Dodoma peu après la session parlementaire d’hier matin.

Des responsables du FMI à Dar es Salaam et à Washington ont depuis été cités par Reuters comme confirmant l’existence de pourparlers avec le gouvernement – ​​notant toutefois que la Tanzanie devrait fournir des informations sur Covid-19.

“Lorsque vous demandez un financement d’urgence lié à une pandémie, des preuves de la pandémie doivent être disponibles pour étayer la demande”, a déclaré à Reuters le représentant résident du FMI, Jens Reinke .

Le gouvernement n’a pas publié de données sur les infections à coronavirus depuis mai de l’année dernière.

L’administration de cinquième phase de l’ancien président John Magufuli niait à un moment donné l’existence de Covid-19 dans le pays.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici