(La banque africaine de développement)- En mai, le Groupe de la Banque africaine de développement lance un appel à propositions pour des projets renforçant la viabilité et la durabilité des femmes facilitatrices de l’entrepreneuriat.

Les associations d’entreprises de femmes, les incubateurs, les accélérateurs et les coopératives qui font progresser l’entrepreneuriat féminin peuvent demander un financement pour des projets ou programmes innovants visant à renforcer les compétences des petites et moyennes entreprises (PME) détenues et gérées par des femmes à travers l’Afrique, a annoncé la Banque.

Les facilitateurs de l’entrepreneuriat, qui comprennent des associations professionnelles et des organisations de la société civile, jouent un rôle important dans la responsabilisation des femmes pour créer des PME bancables et d’autres entreprises. Cependant, les catalyseurs eux-mêmes sont souvent confrontés à des défis, tels que les plans de croissance à long terme et le manque de financement, qui réduisent leur portée, leur impact et leur durabilité.

«Les femmes entrepreneurs sont essentielles pour créer un environnement favorable et viable dans lequel les femmes entrepreneurs peuvent se développer et créer des entreprises qui génèrent des emplois pour le continent. Par le biais de l’initiative Affirmative Finance Action for Women in Africa, la Banque s’est engagée à aider les facilitateurs à renforcer les compétences commerciales et financières ainsi que la capacité de création de richesse de leurs membres », a déclaré Esther Dassanou, directrice du programme, également connue sous le nom d’AFAWA. .

La Banque évaluera les antécédents des candidats en matière de soutien aux femmes PME, à l’innovation et à un fort impact sur le développement, ainsi que leur capacité à mobiliser d’autres sources de financement. Les organisations éligibles peuvent demander un financement compris entre 100 000 et 250 000 dollars, fourni par le biais du Fonds fiduciaire pour l’égalité des sexes de la Banque.

Les candidatures doivent être reçues au plus tard le 30 mai 2021 à minuit.

«Cet appel à propositions est une opportunité de soutien direct et concret aux femmes facilitatrices de l’entrepreneuriat pour accroître leur croissance et leur impact, et faire progresser l’inclusion financière des femmes sur le continent», a déclaré Vanessa Moungar, directrice de la Banque pour le genre, les femmes et la société civile.

Bien que tous les pays soient pris en considération, les propositions des pays suivants qui s’alignent déjà sur le pipeline en cours du Programme de garantie pour la croissance de l’AFAWA sont fortement encouragées à postuler: Cameroun, Congo-Brazzaville, République démocratique du Congo, Gabon, Kenya, Lesotho, Madagascar, Malawi , Maroc, Mozambique, Sénégal, Afrique du Sud, Tanzanie, Rwanda et Zambie.

Pour plus de détails sur le processus et pour accéder à la demande de proposition, cliquez ici .

L’AFAWA vise à débloquer 5 milliards de dollars de financement pour les petites et moyennes entreprises détenues et gérées par des femmes d’ici 2026. L’AFAWA est soutenue par les partenaires et donateurs de la Banque, les pays du Groupe des Sept (G7) ainsi que les Pays-Bas et la Suède, et les femmes Initiative de financement des entrepreneurs (We-Fi). Le financement, qui vise à renforcer l’écosystème de l’entrepreneuriat féminin, est conforme au programme de la Banque visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici