La start-up kenyane Lami Technologies a réussi à lever 1,8 million USD de financement de démarrage, dans le cadre d’un cycle mené par Accion Venture Lab avec la participation de AAIC, Consonance, P1 Ventures, Acuity Ventures, The Continent Venture Partners et Future Africa.

La société insurtech kényane, Lami Technologies, a levé 1,8 million de dollars de semences pour fournir des produits d’assurance sur mesure et abordables au consommateur africain moyen.

Accion Venture Lab, une société d’investissement en phase d’amorçage qui soutient les services financiers ciblés sur les marchés mal desservis, a dirigé le cycle avec la participation d’autres investisseurs providentiels: AAIC, Acuity Ventures, Future Africa, Consonance et P1 Ventures.

Jihan Abass, le PDG a déclaré à TechCrunch que 97% des Africains n’achètent pas d’assurance, et c’est le problème qu’ils veulent résoudre. La force motrice pour eux était de rendre l’assurance largement disponible, et la construction d’une infrastructure technologique pour faciliter la fourniture de l’assurance était le meilleur moyen d’augmenter la pénétration en Afrique.

Le marché de l’assurance en Afrique a un taux de pénétration de 3%, selon une étude McKinsey en 2018 comparant six régions d’assurance sur le continent . Si le marché sud-africain est exclu , ce chiffre tombe à 1,12%.

Depuis sa création , la startup insurtech a vendu plus de 5 000 polices. Elle s’est associée à plus de 25 souscripteurs actifs, dont Britam, Pioneer et Madison Insurance . Ces souscripteurs aident à distribuer plus de 30 produits allant des avantages médicaux et sociaux à l’assurance automobile et aux appareils.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici