Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré lundi qu’il avait besoin de 49,7 millions de dollars américains pour répondre aux besoins des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays (PDI) en Éthiopie.

Une fiche d’information mensuelle publiée par le HCR indique qu’il a besoin de financement pour répondre aux besoins nutritionnels de base, ainsi qu’aux besoins en matière d’éducation, de santé et d’hébergement des réfugiés et des personnes déplacées en Éthiopie.

L’appel du HCR pour l’Éthiopie couvre la situation d’urgence dans l’État régional du Tigré du nord de l’Éthiopie de janvier à juin 2021.

Le HCR avait enregistré 96 223 réfugiés érythréens dans la région du Tigré, hébergés principalement dans quatre camps de la région, avant le déclenchement du conflit dans la région nord de l’Éthiopie en novembre dernier.

L’Éthiopie est le troisième plus grand pays d’accueil de réfugiés en Afrique, abritant plus de 800 000 réfugiés et demandeurs d’asile enregistrés, principalement du Soudan du Sud, de la Somalie, de l’Érythrée et du Soudan.

Les combats qui ont éclaté au début de novembre de l’année dernière dans le Tigré éthiopien entre le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qui dirigeait autrefois l’État régional, et les Forces de défense nationale éthiopiennes ont fait des milliers de morts et causé d’immenses pertes dans la région.

Selon les chiffres du gouvernement éthiopien, le conflit au Tigray a déplacé environ 2,2 millions de personnes, tandis que 4,5 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence. 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici