Le 19 juin dernier le FMI a décidé d’accorder un prêt de 148 millions $ à la Guinée pour faire face aux conséquences économiques du coronavirus.

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un financement de 148 millions $ en faveur de la Guinée. Et ce dans la visée de permettre au pays de mieux résister au choc social et économique induit par la pandémie de COVID-19.

Lire aussi: Guinée: La Banque Mondiale approuve un financement de 70 millions $ pour l’ANIES

Le nouveau prêt accordé au titre d’une facilité de crédit rapide (FCR) servira à faciliter la mise en œuvre du plan d’intervention anti-coronavirus du gouvernement.

« La Guinée a été gravement touchée par la pandémie. L’aggravation de la situation mondiale et la propagation rapide d’une épidémie locale ont encore affaibli les perspectives à court terme. La pandémie et les mesures d’atténuation ont donné lieu à des besoins urgents en matière de balance des paiements et de financement budgétaire. Le décaissement au titre de la facilité de crédit rapide permettra de répondre rapidement à ces besoins et devrait contribuer à catalyser l’aide financière des donateurs », a indiqué Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI.

Le point de la pandémie à la date d’aujourd’hui en Guinée est: 4 988 cas confirmés, 28 décès et 3 669 guérisons.

Lire aussi: Covid-19: La production de pomme de terre en Guinée est fortement impactée.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici