Le déficit budgétaire du Ghana a atteint 2,2 milliards $ au premier trimestre 2020, contre un objectif initial de 1,2 milliard. Cette situation est principalement liée à la Covid-19.

Selon la Banque centrale du Ghana, le déficit budgétaire du Ghana a atteint 13 milliards de cedis (environ 2,2 milliards $) au premier trimestre 2020, contre un objectif initial de 7,2 milliards de cedis (environ 1,2 milliard $), soit une hausse de 80,5%. Ce déficit représente 3,4% du PIB.

D’après la banque, l’augmentation du déficit budgétaire s’expliquerait par les dépenses engendrées par la crise sanitaire de la Covid-19.

Comme dépenses le pays a fait des achats d’équipements de protection individuelle pour le personnel sanitaire ; la prise en charge des personnes vulnérables pendant la période de fermeture ; la gratuité de l’eau et de l’électricité ; les subventions accordées aux PME.

A cela s’ajoute la baisse des revenus pétroliers, du commerce international et de la fiscalité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici