La France a ouvert ce mercredi 07 avril 2021 au public d’importantes archives relatives au génocide des Tutsi au Rwanda entre 1990 et 1994, et qui a coûté la vie plus de 800 000 personnes.

Selon une publication dans le Journal officiel, il s’agit d’archives de l’ancien président François Mitterrand ainsi que celles de son premier ministre de l’époque Édouard Balladur, auxquelles une commission d’historiens a eu accès pour produire un rapport pointant fin mars les responsabilités de la France au Rwanda sur cette période.

Plusieurs de ces documents, notamment des télégrammes diplomatiques et notes confidentielles, figuraient dans le rapport accablant sur le rôle de la France au Rwanda entre 1990 et 1994 rendu par une commission d’historiens fin mars.

Il soulignait notamment la responsabilité de François Mitterrand et de son état-major particulier qui ignoraient régulièrement les diverses mises en garde sur les risques de génocide.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici