La capitale libanaise Beyrouth a été secouée, mardi, par deux fortes explosions dans la zone du port de Beyrouth. On dénombre au moins 50 morts et 2 750 blessées dans les explosions, selon un premier bilan du ministère de la Santé.

Deux fortes explosions ont secoué, mardi 3 août, la capitale libanaise, selon des correspondants de plusieurs agences de presse. L’origine n’est pas connue dans l’immédiat.

Le premier bilan fait état d’au moins 50 morts et de 2 750 blessés, selon le ministre de la Santé, Hamad Hasan.

Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense. De son côté, le Premier ministre Hassan Diab a décrété une journée de deuil national mercredi « pour les victimes de l’explosion du port de Beyrouth ».

Les déflagrations ont été entendues dans plusieurs secteurs de la ville, notamment dans le port. Les vitres de nombreux immeubles ont volé en éclats. Plusieurs vidéos en provenance des réseaux sociaux montrent la violence de ces explosions que certaines sources non vérifiées associent à un entrepôt de feux d’artifices.

Dans une première réaction d’un responsable, le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a indiqué que les explosions étaient peut-être dues à des « matières explosives confisquées depuis des années », mais ajouté que l’enquête en cours devrait déterminer « la nature exacte de l’incident ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici