l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar(ASECNA), la plus ancienne institution de coopération et d’intégration africaine et malgache, voit ses recettes baisser au 30 avril de 83% par rapport à la même période de 2019. Et cela à cause de la crise du coronavirus qui a cloué tous les appareils au sol.

Comme nous le rapporte FINANCIALAFRIK: “Selon la note interne, le budget prévisionnel de l’ASECNA enregistrera une baisse de 115 milliards de francs CFA pour l’année 2020 soit une baisse de 53% du budget voté. Le recouvrement quant à lui, tombé à 6 milliards à la fin avril 2020 au lieu de la moyenne de 18 milliards en temps normal, sera quasi nul en mai 2020. Devant un tel marasme le DG Mohamed Moussa laisse entendre des mesures économiques avec effet au premier juillet 2020 pour les investissements, le fonctionnement et la rémunération seront prises pour assurer les équilibres financiers de l’Agence.”

Pour la petite histoire, l’ASECNA est la plus ancienne institution de coopération et d’intégration africaine et malgache (12 Décembre 1959) et siège à Dakar au Sénégal. Elle compte 18 Etats membres et son budget de 2014 se situe à 181 milliards de francs CFA.

Ces membres: Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée–Bissau, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Union des Comores et France.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici