C’était lors d’un débat virtuel intitulé «Un monde résilient: un appel africain pour un nouvel ordre mondial» et organisé par The New York Forum institute, avec la présence de certains cadres et dirigeants, dont le Dr Ngozi Okonjo – Iweala, l’envoyé spécial de l’Union africaine sur Covid-19 et Tidjane Thiam.

D’après Tony Elumelu, la crise sanitaire devrait etre une nouvelle opportunité pour l’Afrique de se réinitialiser afin que les africains puissent devenir plus productifs et autonomes. 

Des déclarations intéressantes du PDG de UBA:

«Je pense que lorsque nous engageons le reste du monde à fournir des secours, nous devons chercher une solution plus fondamentale aux défis de l’Afrique. J’ai souvent plaidé pour un Plan Marshall des heures supplémentaires. Nous devons mobiliser tout le monde. Si nous avons un Plan Marshall qui mobilise des ressources pour résoudre des problèmes particuliers, alors nous pouvons atténuer cette constante mendicité d’assistance. »

«En tant que fondateur de la Fondation Tony Elumelu, nous nous sommes engagés à débloquer 100 millions de dollars pour soutenir les jeunes entrepreneurs africains et nous avons vu les résultats positifs que cela a produit jusqu’à présent. Il est évident que si nous pouvons faciliter l’accès à l’électricité, assurer la stabilité de l’environnement macroéconomique, garantir la priorité des jeunes, autonomiser nos petites et moyennes entreprises et fixer la migration des jeunes, nous aurons une économie meilleure et plus résiliente. Il est urgent d’accorder la priorité à nos jeunes et de responsabiliser nos PME »

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici