L’Organisation mondiale de la santé avait suspendu temporairement son essai clinique Solidarity après la publication d’une étude dans la revue scientifique « The Lancet ».

Le traitement de patients à l’hydroxychloroquine va reprendre dans l’essai clinique international Solidarity, lancé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour comparer l’efficacité de plusieurs traitements contre le SARS-CoV-2. L’institution onusienne avait décidé, le 25 mai, de suspendre temporairement l’usage de l’hydroxychloroquine,suite àla publication dans la revue médicale The Lancet d’une étude suggérant que les malades du Covid-19 hospitalisés et traités avec cette molécule, combinée ou non à des antibiotiques comme l’azithromycine, présentaient un taux de mortalité supérieur et plus d’arythmies cardiaques.

Après analyse des « données disponibles sur la mortalité », les membres du Comité de sécurité et de suivi ont ainsi estimé « qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole » des essais cliniques, a insisté le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici