Dans l’optique d’endiguer le coronavirus en Côte d’Ivoire, le Japon a octroyé au pays une aide financière de de 2,2 milliards de francs FCFA.

Et ce en présence de l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Hideaki Kuramitsu, du ministre des Affaires étrangères, Ally Coulibaly, et du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé.

L’ambassadeur du Japon a indiqué que cette contribution est destinée à financer le Programme de développement économique et social en vue de lutter davantage contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire.

Il précise qu’il est impératif pour le gouvernement ivoirien de s’apprêter à affronter la deuxième voire la troisième vague de propagation de l’infection.

C’est d’ailleurs dans cette lancée que le gouvernement du Japon a approuvé ce financement à la fourniture d’équipements médicaux nécessaire à la lutte contre cette pandémie, a-t-il souligné.

En ce qui concerne le ministre Ally Coulibaly, il a tenu à remercier le gouvernement japonais pour ce don et réaffirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire à œuvrer avec le gouvernement japonais afin de multiplier les occasions de signature de cette nature.

Il a précisé que cette aide japonaise sera consacrée au renforcement de la capacité médicale de cinq hôpitaux dans le grand Abidjan à savoir les centres hospitaliers universitaires (CHU) de Cocody, de Yopougon, d’Angré et de Treichville ainsi que l’hôpital général d’Anyama.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici