La filière de pomme de terre en Guinée traverse une période assez sensible. En effet avec le coronavirus et les mesures de lutte prises par le gouvernement , le secteur enregistre plus de 5000 tonnes de mévente. Ce qui pourrait bien changer irréversiblement Timbi Madina, dans la préfecture de Pita, au Fouta Djallo, dont la richesse y réside.

Ainsi si rien n’est fait, on pourrait aboutir à un scénario catastrophe pour toute la Guinée: milliers d’emplois menacés, perte de plus de 50 milliards de francs guinéens.

C’est donc une période importante où l’Etat, les banques devraient prouver leur existence en volant au sécours des PME et des secteurs touchés directement par cette crise sanitaire.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici