D’après l’African Guarantee Fund, les PME africaines enregistrent environ 30 milliards de dollars de perte de chiffres d’affaires à cause du coronavirus. C’est ainsi que cette institution financière non bancaire, dont l’objectif est de promouvoir le développement économique du continent, se lance à leur sécours.

En effet le 18 mai dernier , L’African Guarantee Fund (AGF) a mis en place un fonds pour financer les PME africaines en difficulté en raison de la pandémie de coronavirus.

L’institution estime que: « Le mécanisme Covid-19 d’AGF s’élève à 1,2 milliard de dollars de garantie [1,1 milliard d’euros], ce qui permettra aux banques de financer les PME jusqu’à hauteur de 2,4 milliards dollars au moins pour une période deux ans »

« Les conséquences de la pandémie continueront d’avoir des effets négatifs croissants sur les PME en Afrique, tant du côté de l’offre de crédits que de celui de la demandePar conséquent, nous anticipons une détérioration de la solvabilité des PME. Il est probable que ce facteur induise une augmentation du coût du crédit pour le secteur financier, ce qui accroîtra certainement sa réticence à financer les PME en l’absence de stimuli extérieurs. » s’est exprimé Félix Bikpo, directeur général d’AGF.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici