Le gouvernement ivoirien a ratifié mercredi un accord de prêt de 62,3 millions d’euros avec la Banque africaine de développement (BAD) pour renforcer les ouvrages du réseau électrique et l’accès à l’électricité dans le pays.

Le gouvernement ivoirien vient d’approuver un emprunt de 62,3 millions d’euros auprès de la Banque africaine de développement (BAD). Les fonds iront au profit de la phase 1 du Projet de renforcement des ouvrages du système électrique et d’accès à l’électricité (PROSER I).

Le décret de ratification a été pris lors d’un conseil des ministres tenu à Bongouanou où le président Alassane Ouattara a entamé une visite de quatre jours. Ce projet d’une durée de quatre ans et au profit de près de 800.000 personnes s’inscrit dans un programme national plus vaste d’électrification rurale visant, entre autres, le renforcement des capacités énergétiques du pays et l’amélioration des conditions de vie des populations.

D’après le gouvernement, l’électrification de ces localités dans le cadre de ce projet permettra de porter à 100% le taux de couverture nationale. Aussi, avec l’électrification de 3.452 localités entre 2011 et 2020, le taux de couverture nationale en électrification devrait passer de 33,1% à 79,6% à la fin 2020 avec une projection à 100% à la fin 2025, précise le gouvernement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici