Le lundi 05 mars 2021 a été une journée sombre pour les forces armées du Burkina Faso. En effet, huit (08) membres de l’armée ont été tués dans l’est du pays, suite à une attaque contre des unités mixtes de gendarmes et de Volontaires.

« Des unités mixtes de gendarmes et de Volontaires pour la défense de la patrie ont subi une attaque à Tanwalbougou, dans la province du Gourma. Le bilan provisoire fait état de trois gendarmes et cinq volontaires décédés », selon une source sécuritaire. 

« Un autre gendarme et un volontaire grièvement blessé ont été pris en charge au centre hospitalier régional de Fada N’Gourma », a-t-elle ajouté.   

La région de l’Est, à l’instar de celle du Nord au Burkina Faso, connaît ces dernières années de nombreuses attaques terroristes, qui ont coûté la vie à plusieurs personnes.

Par exemple le 28 mars dernier, trois personnes avaient été tuées à Tanwalbougou, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Fada N’Gourma et dont la brigade de gendarmerie a été la cible de six attaques depuis 2019.

Créés en décembre 2019, les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), sont des supplétifs civils qui interviennent aux côtés des forces armées pour des missions de surveillance, d’information et de protection après une formation militaire de 14 jours.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici