L’ex-président du Burkina Faso Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, sera jugé pour l’assassinat de son ami et président Thomas Sankara, lors du coup d’Etat de 1987 au cours duquel il avait pris le pouvoir, ont indiqué mardi à l’AFP des avocats.

Le dossier a été renvoyé mardi devant le tribunal militaire de Ouagadougou, après la confirmation des charges contre les principaux accusés, dont Blaise Compaoré,34 ans après la mort du “père de la Révolution” burkinabè, selon des avocats de la défense et des parties civiles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici