Près de 300 éléphants ont été retrouvés morts ces derniers mois au Botswana. Des décès causés par un empoisonnement dû à une cyanobactérie d’après le gouvernement.

On sait enfin ce qui a causé la mort de centaines d’éléphants  au Botswana depuis mars dernier. Les pachydermes ont été empoisonnés par une cyanobactérie « qui se développait dans les points d’eau », a révélé le gouvernement ce lundi.

En effet plus de 300 éléphants ont été retrouvés morts depuis mars dernier dans le pays, notamment dans la région du delta de l’Okavango. 

La piste du braconnage avait été écartée, car les animaux possédaient encore leurs défenses. L’anthrax (ou maladie du charbon) avait aussi été exclu.

Les décès ont été causés par un empoisonnement dû à une cyanobactérie qui se développait dans des points d’eau“, a expliqué aux journalistes Mmadi Reuben, vétérinaire au ministère de la faune sauvage et des parcs nationaux.

Nous savons que l’éléphant est la seule espèce qui boit en dessous de la surface de l’eau. Et là où la profondeur est moindre, il est clairement possible qu’avec sa trompe, l’éléphant aspire du limon qui contient la plupart du temps cette cyanobactérie“, a-t-il ajouté.

Enclavé entre la Zambie, la Namibie et l’Afrique du Sud, le Botswana abrite environ 130 000 éléphants en liberté, soit un tiers de leur population africaine connue.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici