Dans son récent rapport sur la piraterie, le Bureau maritime international (BMI) a dévoilé que le golfe de Guinée représente une zone de plus en plus dangereuse pour la navigation commerciale. À elle seule, elle totalise plus de 90% des actes de piraterie enregistrés dans le monde.

Le rapport précise que pour cette année 2020, les attaques violentes contre les navires et leur équipage ont augmenté avec 77 marins pris en otage ou enlevés pour rançon depuis janvier dans le monde.

Au total, 98 incidents de piraterie et de vol à main armée ont été enregistrés au premier semestre 2020 contre 78 à la même période l’année dernière.

Selon le directeur du BMI, Michael Howlett, « dans le golfe de Guinée, des pirates armés de couteaux et de fusils ciblent désormais les équipages sur tous les types de navires. Tout le monde est vulnérable ».

D’une superficie de plus de 5,6 millions de km², le Golfe de Guinée s‘étend du Liberia à l’Angola en passant par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe, le Congo et la RDC.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici