Au Nigéria, l’université Godfrey Okoye propose de financer les projets de ses étudiants à leur fin de formation sur l’entrepreneuriat. Le programme Student training for entrepreneurial promotion (STEP) vise à doter les étudiants de compétences entrepreneuriales et d’un fonds de démarrage nécessaires pour créer leur propre entreprise après l’obtention de leur diplôme.

Plusieurs étudiants forment une équipe d’entreprise, et chaque équipe reçoit un fonds de démarrage d’environ 100 dollars pour monter une très petite activité qu’ils devront rentabiliser au fil du temps. Leurs produits sont vendus dans l’université et ses environs, mais aussi, sur différentes plateformes de vente en ligne. Les bénéfices obtenus par ces petites entreprises peuvent aller jusqu’à 260 dollars par jour.

Si les établissements et les universités introduisent de plus en plus de formations et de cours d’entrepreneuriat dans les programmes académiques en Afrique, très peu proposent des fonds de création d’entreprise aux étudiants. L’université Godfrey Okoye innove avec le programme STEP, et l’initiative connait un grand succès depuis son lancement en 2018.

Les jeunes représentent 60% des chômeurs en Afrique selon les chiffres de la Banque Mondiale. D’un autre côté, l’Organisation internationale du travail (OIT) signale que plus de 90% des personnes entre 15 et 24 ans en Afrique ont des emplois précaires, généralement dans l’économie informelle. A défaut de contenir cette population jeune et sans cesse croissante, des accompagnements en faveur de la création d’emploi comme celui-ci pourront transformer cet aspect démographique en une opportunité de développement pour l’Afrique.

L’Université Godfrey Okoye a ainsi réussi à changer le récit de la formation à l’entrepreneuriat, passant de l’enseignement théorique à la concrétisation de petits projets d’entreprise.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici