Le fabricant chinois de smartphones et d’appareils électroniques Xiaomi se lance désormais dans l’automobile, avec l’annonce de la création d’une filiale dédiée. Un marché très concurrentiel dominé aujourd’hui par les américains…

Numéro deux mondial du smartphone, Xiaomi produit également des tablettes tactiles, des montres connectées, des écouteurs, des trottinettes ou encore des scooters.

Basé à Pékin, le groupe va désormais concevoir des véhicules électriques.

L’entreprise est dotée d’un capital de 10 milliards de dollars, a-t-il précisé.

Signe de l’importance donnée par le groupe à cette nouvelle activité, Lei Jun, fondateur de Xiaomi, avait personnellement lancé en juillet le recrutement de 500 ingénieurs en Chine.

Aucune date de commercialisation n’a été donnée.

En avril, le PDG de Xiaomi avait indiqué que le premier modèle de la marque serait probablement “une berline ou un SUV”.  

Les véhicules à énergies nouvelles (hybrides, électriques, pile à combustible) connaissent un fort essor en Chine, pays en pointe dans ce domaine grâce notamment à une population ultra-connectée et à une politique incitative des autorités.

Fondé en 2010, Xiaomi a connu un essor fulgurant ces dernières années en proposant des appareils haut de gamme à prix abordable, et en les vendant au départ directement en ligne.

Xiaomi est devenu au deuxième trimestre le numéro deux mondial du smartphone, détrônant la marque à la pomme.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici