Le nigérian Benedict Oramah vient de décrocher un second mandat de 5 ans à la tête de l’institution Afreximbank.

C’était, ce dimanche 14 juin 2020, au Caire, à l’occasion de la 27e assemblée générale annuelle des actionnaires de la banque qui s’est tenue par visioconférence en raison de la pandémie de Covid-19, que la décision a été prise.

Après son élection il a déclaré aux actionnaires que son but en ce second mandat est de réaliser l’ambition stratégique de l’Afrique de créer un marché intégré.

« Nous voulons une Afrique où les fondements de l’Accord de libre-échange continental africain soient posés rapidement afin que les 84 000 kilomètres de frontières qui nous séparent depuis des siècles puissent commencer à tomber”, a-t-il indiqué. Avant d’ajouter : « stimuler l’industrialisation de l’Afrique, soutiendrait l’émergence de chaînes de valeur régionales et transformerait les atouts créatifs et culturels de l’Afrique en moteurs de croissance. Tout en créant des emplois pour les jeunes du continent avec la transmission des valeurs pour mieux préparer le continent à être plus compétitif sur les marchés mondiaux ».

(2015 et 2019) Afreximbank a décaissé plus de 30 milliards de dollars américains pour soutenir le commerce africain et 15 milliards de dollars américains étant consacrés au financement et à la promotion du commerce intra-africain.

D’après Oramah: « Nous viserons à doubler le financement du commerce intra-africain de sorte qu’à la fin de mon mandat, il ne représentera pas moins de 40% des actifs totaux de la Banque, avec des décaissements cumulés, sur une base renouvelable, sur les 5 ans dépassant 30 $ US. milliards ».

Il conclut en rassurant les actionnaires: « Je m’engage à ce qu’avec votre soutien, la Banque reste bien capitalisée tout au long de mon mandat et au-delà. Nous poursuivrons nos efforts pour diversifier les sources de capitaux propres afin d’inclure les marchés tout en veillant à ce que les objectifs de développement de la Banque restent inchangés ».

À propos d’Afreximbank:

C’est une institution panafricaine de financement du commerce multilatéral créée en 1993 sous les auspices de la Banque africaine de développement. Son siège social est situé au Caire, en Égypte. Comme elle l’indique sur son site web son objectif est de «stimuler une expansion et une diversification cohérentes du commerce africain afin d’accroître rapidement la part de l’Afrique dans le commerce mondial; et, ce faisant, à fonctionner comme une institution financière socialement responsable de premier plan, à but lucratif et socialement responsable, ainsi qu’un centre d’excellence en matière de commerce africain ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici