En Guinée, le président sortant, Alpha Condé, a été réélu pour un troisième mandat présidentiel, selon les résultats globaux provisoires, proclamés samedi en début d’après midi par la Commission électorale indépendante (Céni).

C’est sans grande surprise que le président sortant Alpha Condé, candidat à un troisième mandat, est annoncé vainqueur avec 59,49% des voix, devant son principal adversaire Cellou Dalein Diallo (33,20%).

Il est important de noter que les candidats ont 48 heures pour déposer leurs éventuels recours auprès du conseil constitutionnel chargé de la proclamation des résultats définitifs après le traitement de tous les recours.

Du côté de l’opposition, Cellou Dalein Diallo dénonce un hold-up électoral et des fraudes.

« Deux choses: nous allons protester contre ce hold-up électoral par la rue et nous allons quand même constituer des dossiers, très difficilement, puisque nos locaux sont occupés, on n’a pas accès à nos documents, a déclaré Cellou Dalein Diallo. Mais nous allons quand même saisir la Cour constitutionnelle – sans se faire trop d’illusions – parce que nous avons les pré-PV, dressés à l’issue du scrutin », a déclaré ce dernier.

« Donc, nous allons contester parce que nous sommes convaincus des chiffres que nous détenons, a-t-il poursuivi. Nous, nous aurions voulu par exemple que la Cour constitutionnelle soit assistée par des experts électoraux internationaux pour instruire les contentieux. Nous sommes convaincus que si on a un juge électoral vraiment neutre et indépendant, il n’y a aucun doute qu’ils vont rétablir la vérité et nous rétablir dans nos droits. Mais on sait que ceux qui sont là, aujourd’hui, obéissent aveuglément à Alpha, à sa volonté, à défendre ses intérêts personnels, et non la République et les lois du pays ».


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici